Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 10:49

Le chantier reprend l'étude de la portion du rempart laissée en suspend depuis le mois de juillet (juillet 2011: poursuite de la fouille archéologique à Acoua). L'objectif est ici de déterminer quel était le niveau de sol au moment de la construction du rempart et de débuter l'exploration des niveaux plus anciens, antérieurs à la construction de cet ouvrage.


niveau de construction du rempartCes dernières semaines ont été consacrées au dégagement d'un niveau de sol particulièrement intéressant car correspondant au niveau de construction du rempart. On y observe une couche homogène composée d'une croûte de chaux, ainsi que du gravillons et du sable apportés là pour réaliser le mortier de chaux employé par les maçons. Sur la photographie, ci-contre, on distingue cette couche blanche de mortier de chaux interrompue à un endroit par un trou de poteau et des pierres de calage qui suggéreraient l'existence d'une structure en végétal, sur poteaux, accolée au rempart et qui pourrait être interprétée comme un éventuel "chemin de ronde" en bois, facilitant aux défenseurs l'accès au parapet du mur.


Un sondage, au premier plan de la photographie, a mis en évidence des niveaux antérieurs à la construction du rempart. Ce sondage révèle que les fondations du rempart ne dépassaient pas les 15 centimètres de profondeur, ce qui est fort peu et explique l'affaissement et l'inclinaison subis par ses maçonneries.

 

 

 

 

Le niveau le plus ancien observé dans ce sondage (où le substrat naturel n'a pas encore été atteint) présente une intéressante structure rubéfiée indéterminée qui est peut-être liée à un contexte d'habitat (ou bien, il pourrait s'agir des restes d'un enclos primitif en matériaux périssables).  La céramique associée correspond à des tessons locaux portant des motifs d'impressions de coquillage ("arca") qui se rapportent à la tradition culturelle Hanyoundrou, des Xe-XIIIe siècles, chronologie confirmée à Acoua sur des niveaux similaires par deux datations RC14 réalisées en 2008. Plus rares, les rejets alimentaires sont composés de coquillages, fragments de coquilles d'oursins, ossements de poissons, ainsi que de petit bétail (chèvre ou mouton).


 niveaux de circulation et sol rubéfié  us 1020, tessons à arca

À gauche, sondage révélant un niveau d'occupation antérieur à la construction du rempart (dont les maçonneries  sont visibles à droite de l'image) avec structure indéterminée composée d'un sol damé et rubéfié et  avec présence de charbons de bois. À droite, tessons provenant de ce niveau, décorés d'impressions de coquillage "arca", ils sont caractéristiques des traditions culturelles les plus anciennes présentes à Mayotte.

 

M.Pauly

Partager cet article

Repost 0
Published by archeologiemayotte.over-blog.com - dans sites archéologiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Archéologie Mayotte
  • Archéologie Mayotte
  • : Site officiel de la société d'histoire et d'archéologie de Mayotte
  • Contact

Recherche

Avertissement droit d'auteur

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs. L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale. L'exploitation pédagogique des documents et photographies n'est autorisée que si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages (en mentionnant la provenance) et n'engendre pas de publication à visée commerciale. Pour utilisation commerciale des textes et images: renseignements à prendre via l'onglet "contact".

Abstract

 

The Society of Mayotte History and Archaeology (SHAM) was founded in 1990. For the last twenty years it has undertaken archaeological researches on the island in close connection with the French National Cultural Authorities (DRAC) and the Centre d'Etude et de Recherches sur l'océan Indien occidental et le Monde Austronésien (formerly CEROI, nowadays CROIMA, INALCO, Paris). Several archaeological sites have already been discovered and studied. Besides, the Society has played a part in the elaboration of the island archaeological map. Its members have published many articles and books.

 

Key words: archaeological excavations, Comoro Islands, Mayotte island, Indian Ocean, cultural traditions, Swahili and Malagasy civilisations, Austronesian civilisation, history, mediaeval pottery, stone architecture, Dembeni civilisation, island civilisation, islamisation, shirazi sultanate, islamic civilisation, mediaeval trade, human migrations.

 

Treize siècles d'histoire!

Sgraffiato à voluteCe site propose la découverte de la recherche archéologique à Mayotte, facette peu connue de son patrimoine historique, riche d'une occupation humaine attestée dès le VIIIe siècle après J-C.

C'est uniquement l'histoire ancienne  ou pré-coloniale de Mayotte, antérieure à sa cession à la France en 1841 qui est présentée ici.