Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:14

Dzaoudzi couvercle d'inspiration vohémarienne                       Photo. M.Pauly 2011

 

Ce couvercle a été découvert dans un contexte funéraire lors de la fouille de sauvetage du cimetière musulman de Dzaoudzifosse à dépôt funéraire (opération DRAC-MAPAT-SHAM d'août 2011).

 

Il présente de très grandes similitudes stylistiques avec la culture matérielle  du Nord-Est de Madagascar, notamment la tradition vohémarienne du XIVe-XVIIIe siècle et témoignerait de contacts entre Mayotte et les populations islamisées de Vohémar, les Rasikaji, assimilés au peuple Betsimissaraka depuis le XVIIIe siècle. En 1838, le Britannique J.S Leigh signale en effet à Dzaoudzi la présence de Betsimissaraka  ayant fui leur contrée après les conquêtes Merina (C. Allibert, 1999, "le journal de J.S.Leigh à bord du Kite", Etudes Océan indien 27-28, p120). 

 

Ce couvercle a été retrouvé volontairement brisé à l'intérieur d'une fosse et était accompagné de restes culinaires composés d'ossements de tortue. La présence sur ce même site de profil du couvercle de Dzaoudzisépultures musulmanes (caractérisées par un corps orienté  tête à l'Est, face tournée vers le Nord avec une pierre de calage sous la nuque) et de dépôts funéraires d'inspiration malgache semble être révélateur d'un intéressant syncrétisme  religieux entre les rites funéraires musulmans et malgaches. La récente conversion à l'islam d'Andriantsouli  et de ses guerriers sakalaves (en 1838) pourrait suggérer une chronologie pour ces tombes qui seraient datées par le mobilier associé de la fin du XVIIIe siècle et du début XIXe siècle.

 

Ce couvercle que j'ai remonté lors de mon étude, pour la DRAC, du mobilier archéologique de la fouille de Dzaoudzi est aujourd'hui conservé à la réserve archéologique de la MAPAT.

 

M.Pauly

Partager cet article

Repost 0
Published by archeologiemayotte.over-blog.com - dans sites archéologiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Archéologie Mayotte
  • Archéologie Mayotte
  • : Site officiel de la société d'histoire et d'archéologie de Mayotte
  • Contact

Recherche

Avertissement droit d'auteur

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs. L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale. L'exploitation pédagogique des documents et photographies n'est autorisée que si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages (en mentionnant la provenance) et n'engendre pas de publication à visée commerciale. Pour utilisation commerciale des textes et images: renseignements à prendre via l'onglet "contact".

Abstract

 

The Society of Mayotte History and Archaeology (SHAM) was founded in 1990. For the last twenty years it has undertaken archaeological researches on the island in close connection with the French National Cultural Authorities (DRAC) and the Centre d'Etude et de Recherches sur l'océan Indien occidental et le Monde Austronésien (formerly CEROI, nowadays CROIMA, INALCO, Paris). Several archaeological sites have already been discovered and studied. Besides, the Society has played a part in the elaboration of the island archaeological map. Its members have published many articles and books.

 

Key words: archaeological excavations, Comoro Islands, Mayotte island, Indian Ocean, cultural traditions, Swahili and Malagasy civilisations, Austronesian civilisation, history, mediaeval pottery, stone architecture, Dembeni civilisation, island civilisation, islamisation, shirazi sultanate, islamic civilisation, mediaeval trade, human migrations.

 

Treize siècles d'histoire!

Sgraffiato à voluteCe site propose la découverte de la recherche archéologique à Mayotte, facette peu connue de son patrimoine historique, riche d'une occupation humaine attestée dès le VIIIe siècle après J-C.

C'est uniquement l'histoire ancienne  ou pré-coloniale de Mayotte, antérieure à sa cession à la France en 1841 qui est présentée ici.