Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 11:06

Ces deux inscriptions sur blocs de corail (porites), scellées dans chaque piédroit du mihrab de la mosquée de Tsingoni, livrent le nom du sultan commanditaire et sa date d'inauguration. C'est un document essentiel pour la connaissance historique, puisqu'il permet de donner un jalon chronologique aux règnes fournis par la tradition. La confrontation de ces deux sources complétées par l'indication de Robert Orme en 1754 qui rapporte que l'arrivée des Arabes remonte à 300 ans, permet aujourd'hui de dater l'établissement du sultanat à Anjouan et Mayotte aux années 1460-1470.

Ces inscriptions révélées il y a peu de temps (2006), mettent un terme à la controverse sur la date de fondation de la mosquée de Tsingoni, dont le mihrab est aujourd'hui parfaitement daté de 1538. Néanmoins, une mosquée plus ancienne a certainement existé à Tsingoni puisque Piri Reis évoque en 1517 l'existence de musulmans chaféites dans cette localité, ainsi que la présence d'un cheik très vénéré, Faqi Mulazi.

Piri Reis, dans son poème décrivant les Comores évoque aussi le nom du sultan de Mayotte: le chah Mohamed ben sultan Omar, ce qui ne contredit pas l'inscription qui pour 1538 évoque le nom du sultan Ali ben sultan Mohamed (Ali, fils du sultan Mohamed). Par contre, les traditions ne mentionnent pas de sultan Omar pour cette époque, parlant du sultan Hassan comme aïeul d'Issa/Ali.

 

 

inscription de gauche   inscription de droite

 

 

inscriptions de Tsingoni

Photographies et relevé des inscriptions du mihrab de Tsingoni.

 

 

 

Traduction

 

Ce mihrab a été construit par le Sultan ‘Issa [mais la lecture Ali est plus probable] fils / du sultan Mohamed, le jour de [lacune] / du quatorzième jour de dhi lqi’da

de l’année du Vendredi [après ?] [mot illisible ; peut être shura, شر ?], quatre / quarante et neuf cent [944] de l’Hégire /

 [courte ligne lacunaire] sur celui qui l’a accompli les meilleures prières / et le salut.

Traduction Hakim Bouktir et Assia Daghor-Alaoui
L'inscription présente deux calendriers: un premier, musulman comptant les années depuis l'Hégire, un second persan, en usage dans l'Océan Indien, le calendrier Nairuzi qui compte les années par cycle septennal en donnant à chaque année le nom d'un jour de la semaine (par exemple, ici," l'année du Vendredi"). 
Par "après shura" complétant la date, il faut comprendre "après la fête d'Ashura", nouvel An persan célébré en début d'année. Ces deux calendriers coïncident entre eux, l'année 944 de l'Hégire étant bien une année du Vendredi .
La conversion en calendrier chrétien fournit la date du Dimanche 14 avril 1538.

M.Pauly

Partager cet article

Repost 0
Published by archeologiemayotte.over-blog.com - dans connaissance historique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Archéologie Mayotte
  • Archéologie Mayotte
  • : Site officiel de la société d'histoire et d'archéologie de Mayotte
  • Contact

Recherche

Avertissement droit d'auteur

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs. L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale. L'exploitation pédagogique des documents et photographies n'est autorisée que si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages (en mentionnant la provenance) et n'engendre pas de publication à visée commerciale. Pour utilisation commerciale des textes et images: renseignements à prendre via l'onglet "contact".

Abstract

 

The Society of Mayotte History and Archaeology (SHAM) was founded in 1990. For the last twenty years it has undertaken archaeological researches on the island in close connection with the French National Cultural Authorities (DRAC) and the Centre d'Etude et de Recherches sur l'océan Indien occidental et le Monde Austronésien (formerly CEROI, nowadays CROIMA, INALCO, Paris). Several archaeological sites have already been discovered and studied. Besides, the Society has played a part in the elaboration of the island archaeological map. Its members have published many articles and books.

 

Key words: archaeological excavations, Comoro Islands, Mayotte island, Indian Ocean, cultural traditions, Swahili and Malagasy civilisations, Austronesian civilisation, history, mediaeval pottery, stone architecture, Dembeni civilisation, island civilisation, islamisation, shirazi sultanate, islamic civilisation, mediaeval trade, human migrations.

 

Treize siècles d'histoire!

Sgraffiato à voluteCe site propose la découverte de la recherche archéologique à Mayotte, facette peu connue de son patrimoine historique, riche d'une occupation humaine attestée dès le VIIIe siècle après J-C.

C'est uniquement l'histoire ancienne  ou pré-coloniale de Mayotte, antérieure à sa cession à la France en 1841 qui est présentée ici.