Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 20:05

Rempart et jeunes du lycéeLe chantier archéologique à Acoua a débuté l'après-midi du samedi 23 avril. Martial Pauly, archéologue, et des jeunes lyséens motivés s'étaient donnés rendez-vous pour débuter le défrichage du site et les premiers décapages des maçonneries du rempart du XIe siècle.

 

Pour ces jeunes enthousiastes à découvrir le passé de leur village, c'était la première fois qu'ils pratiquaient l'archéologique. Très vite, après une visite commentée par l'archéologue expliquant la marche à suivre et l'intérêt historique du site d'Acoua, ils acquérirent les gestes efficaces permettant une fouille méthodique respectant la stratigraphie sous les conseils de l'archéologue. Leurs samedis après-midi sont désormais réservés pour poursuivre le chantier.

 

Les premières découvertes sont encourageantes: le massif de l'ancienne porte est conservé sur près d'un mètre en élévation alors que le reste de l'enceinte est très arasé: des parties ont subi parfois un fort arrachement, le parement externe du rempart ayant par endroit complètement disparu.

Les récoltes, dans les déblais superficiels, de tessons de céramique commune, de tradition "Acoua", plongent de suite les fouilleurs dans des strates médiévales (XIVe-XVe siècles). Les couches médiévales antérieures (un prélèvement en 2008, réalisé non loin, avait fourni par analyse RC14, la fin du IXe siècle pour le début de l'occupation du site) semblent conservées sur une épaisseur stratigraphique assez prometteuse.

 

 

 

 

défrichement de la zone de fouillePremier décapage et initiation à l'archéologie

 

premier décapage des maçonneries

 

aperçu du piédroit de la porte du rempart en cours de fou

Participants: Ahmed, Mohamed, Bacar, Zainoudine, Said Djibril, Djouraida, Guillaume, Fatima, Faila, Djeïna, Rahima, Line, Inkbal Dine...

Partager cet article

Repost 0
Published by archeologiemayotte.over-blog.com - dans sites archéologiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Archéologie Mayotte
  • Archéologie Mayotte
  • : Site officiel de la société d'histoire et d'archéologie de Mayotte
  • Contact

Recherche

Avertissement droit d'auteur

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs. L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale. L'exploitation pédagogique des documents et photographies n'est autorisée que si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages (en mentionnant la provenance) et n'engendre pas de publication à visée commerciale. Pour utilisation commerciale des textes et images: renseignements à prendre via l'onglet "contact".

Abstract

 

The Society of Mayotte History and Archaeology (SHAM) was founded in 1990. For the last twenty years it has undertaken archaeological researches on the island in close connection with the French National Cultural Authorities (DRAC) and the Centre d'Etude et de Recherches sur l'océan Indien occidental et le Monde Austronésien (formerly CEROI, nowadays CROIMA, INALCO, Paris). Several archaeological sites have already been discovered and studied. Besides, the Society has played a part in the elaboration of the island archaeological map. Its members have published many articles and books.

 

Key words: archaeological excavations, Comoro Islands, Mayotte island, Indian Ocean, cultural traditions, Swahili and Malagasy civilisations, Austronesian civilisation, history, mediaeval pottery, stone architecture, Dembeni civilisation, island civilisation, islamisation, shirazi sultanate, islamic civilisation, mediaeval trade, human migrations.

 

Treize siècles d'histoire!

Sgraffiato à voluteCe site propose la découverte de la recherche archéologique à Mayotte, facette peu connue de son patrimoine historique, riche d'une occupation humaine attestée dès le VIIIe siècle après J-C.

C'est uniquement l'histoire ancienne  ou pré-coloniale de Mayotte, antérieure à sa cession à la France en 1841 qui est présentée ici.