Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 05:26

tessons de tradition Acoua, 1250-1350La céramique produite à Mayotte autour de 1300 présente des décors remarquables, caractérisés par l'ajout de décors en relief ou modelés sur la carène. Ces décors présentent une filiation intéressante avec la tradition céramique de Kilwa (Tanzanie) du 14ème siècle, et à ce titre témoigneraient de l'influence culturelle swahili à Mayotte sous l'impulsion du sultanat de Kilwa.

 

Tessons à décors modelés, Acoua, 14ème siècle, cliché M. Pauly 2011.

 

 

 

 

 

 

Acoua, Pauly 2011, céramique à décors modelésAssociée à des importations du 14ème siècle, voire de la seconde moitié du 13ème siècle pour la mustard ware yéménite , mais également à Acoua à des niveaux comportant des charbons datés par analyse RC14, du 14ème siècle,  la céramique commune mahoraise présente des profils carénés souvent montés en deux temps (avec des stries d’adhésion entre le col et la carène). Elle est décorée à l’extérieur par une double impression de points à la base du col et par des décors modelés rajoutés sur l’inflexion de la carène.

Ces décors modelés se présentent soit comme deux boules ou mamelons placés côte-à-côte, soit deux côtes épousant verticalement l’inflexion de la carène jusqu’au fond de la céramique. Certains tessons, de taille importante, conservent les deux types de décors (mamelons et côtes) ce qui révèlent une intéressante alternance côtes/boules, caractéristique de ces productions du 14ème siècle.

 

 


Acoua, tessons à décors modelés, dessin M. Pauly 2012

 

 

Restitution de la composition des motifs modelés:

céramique XIVe siècle



Ces décors modelés apparaissent au cours du 13ème siècle. Pour l’ensemble de l’archipel des Comores, seuls quatre exemplaires (dont trois reconnus à Mohéli sur les site de Mifuni et Mwali Mjini, le dernier à Mayotte sur le  site de Majicavo) comportent des décors modelés associés au motif en arca (Chanudet 1988 et 2009, Liszkowski 2000:404), dans ces cas, les décors modelés (des côtes verticales) sont placées sur le col, et non sur la carène. 

Cette céramique à décor modelée identifiée à Mayotte est également présente à Anjouan  (site de Sima: Wright 1992), et à Mohéli (site de Mifuni: Chanudet 1988 et 2009).

Le site malgache de Kingany (baie de Boina) présente quelques tessons avec décors modelés en forme de mamelons (Vérin 1975). Ce décor est pourtant absent à Mahilaka (Radimilahy 1998), malgré une occupation poursuivie au 14ème siècle.

À l’inverse de Madagascar, les décors modelés sont très courant au 14ème siècle à la côte tanzanienne, particulièrement à Kilwa (période IIIa). Chittick lui a donné l’appellation «husuni modelled ware», car elle se rencontre notamment dans les niveaux du 14ème siècle du palais Husuni Kubwa (Chittick 1974:326-327).Chittick 1974 Kilwa, Husuni modelled ware

Il est observé que la diffusion de cette céramique à décors modelés se limite aux régions littorales contrôlées par le sultanat de Kilwa au 14ème siècle: sa fréquence décline vers les sites de l’intérieur (Wynne-Jones 2007):

Yet it also seems that there may have been some proportional differences. The ceramics identified by Chittick as 'Husuni Modelled Ware' and dated to the fourteenth century, due to their association with the palace of Husuni Kubwa, can be said to have a regional distribution, and are not known from any other coastal locations. They are decorated with moulded projections, among which bowl forms predominate. Although they are found across the hinterland, numbers are very restricted and they are significantly outnumbered by necked jars of incised decoration which appear to be a continuation of earlier types. This contrasts with the town, where both types were present, but with the opposite proportions, with Husuni Modelled Ware outnumbering the incised wares.

La céramique à décor modelé est également bien présente sur les sites côtiers du nord Mozambique où elle témoigne des contacts avec le sultanat de Kilwa (Sinclair et alii 1993:425). 

Les décors modelés sont très rares sur les sites côtiers kenyans (Manda, Shanga et Gedi) ce qui semble privilégier une origine tanzanienne dans la région de Kilwa. Stéphane Pradines a rencontré en effet des décors modelés à Sanjé ya Kati (établissement dans la baie de Kilwa) dès les niveaux du 12ème siècle (communication personnelle). Hormis quelques rares exemplaires (où des côtes modelées sont associées au motif médiéval à "arca") découverts à Mayotte (site de Majicavo, Liszkowski 2000) et à Mohéli (Mwali Mjini, Chanudet 1988) une telle ancienneté pour ce type de décors n’est pas attestée aux Comores à cette époque et privilège donc une origine côtière tanzanienne pour les décors modelés.

Néanmoins, malgré des profils similaires, on ne retrouve pas dans les productions céramiques de Kilwa une distribution des décors modelés identique à celle observée à Mayotte: en effet, chaque production régionale détient manifestement sa propre originalité. Ces décors, dont la signification n’est pas connue (décors anthropomorphes?), traduisent certainement la poussée culturelle swahili (en provenance de Kilwa) et  révèle l'influence de ce sultanat prospère sur la culture matérielle des Comores, et particulièrement mahoraise. 

 

Références citées:

Chanudet C.

1988 Contribution à l’étude du peuplement de l’île de Mohéli, thèse de 3e cycle, Paris, Inalco, 676 p.

2009 Mohéli revisitée. Inventaire, descriptif et analyse des principaux sites archéologiques mohéliens, non publié, 31p.

Chittick N. 1974, Kilwa: an Islamic Trading City on the East African Coast, 2 vol., Nairobi, British Institute of East Africa, 514 p.

Liszkowski H.D. 2000 Mayotte et les Comores, escales sur la route des Indes aux XVe et XVIIIe siècles, Mamoudzouédition du Baobab, 416p.

Pauly M. 2012 « Société et culture à Mayotte aux XIe-XVe siècles : la période des chefferies », Taarifa n°3, Mamoudzou, p 69-113

Radimilahy C. 1998 Mahilaka: an archaeological investigation of an early town in northwestern Madagascar, Studies in African Archaeology (Uppsala), 1998, n° 15, 293 p.

Sinclair P. J. J. , Morais J. M. F. , Adamowicz L. et Duarte R. T. 1993 « A perspective on archaeological research in Mozambique », The archaeology of Africa, Food, Metals and Town, London: Routledge, 857p. 

Vérin P. 1975 Les échelles anciennes de commerce sur les côtes nord de Madagascar, thèse d’État, 2 tomes, Lille, Service de reproduction des thèses, 1975, 1 028 p.

Wright H.T. 1992 « Nzwani and the Comoros », Azania (Nairobi), n° 27, p. 81-128. 

Wynne-Jones S. 2007, Creating urban communities at Kilwa Kisiwani, Tanzania, AD 800-1300. Antiquity, 81, p. 368-380.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by archeologiemayotte.over-blog.com - dans connaissance historique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Archéologie Mayotte
  • Archéologie Mayotte
  • : Site officiel de la société d'histoire et d'archéologie de Mayotte
  • Contact

Recherche

Avertissement droit d'auteur

Les photographies et les textes rédigés sont la propriété exclusive de leurs auteurs. L'exploitation commerciale de tout ou partie des documents requiert une autorisation spéciale. L'exploitation pédagogique des documents et photographies n'est autorisée que si elle rentre dans le cadre exclusif des apprentissages (en mentionnant la provenance) et n'engendre pas de publication à visée commerciale. Pour utilisation commerciale des textes et images: renseignements à prendre via l'onglet "contact".

Abstract

 

The Society of Mayotte History and Archaeology (SHAM) was founded in 1990. For the last twenty years it has undertaken archaeological researches on the island in close connection with the French National Cultural Authorities (DRAC) and the Centre d'Etude et de Recherches sur l'océan Indien occidental et le Monde Austronésien (formerly CEROI, nowadays CROIMA, INALCO, Paris). Several archaeological sites have already been discovered and studied. Besides, the Society has played a part in the elaboration of the island archaeological map. Its members have published many articles and books.

 

Key words: archaeological excavations, Comoro Islands, Mayotte island, Indian Ocean, cultural traditions, Swahili and Malagasy civilisations, Austronesian civilisation, history, mediaeval pottery, stone architecture, Dembeni civilisation, island civilisation, islamisation, shirazi sultanate, islamic civilisation, mediaeval trade, human migrations.

 

Treize siècles d'histoire!

Sgraffiato à voluteCe site propose la découverte de la recherche archéologique à Mayotte, facette peu connue de son patrimoine historique, riche d'une occupation humaine attestée dès le VIIIe siècle après J-C.

C'est uniquement l'histoire ancienne  ou pré-coloniale de Mayotte, antérieure à sa cession à la France en 1841 qui est présentée ici.